Jean Vigo libertaire - A propos de Nice.pdf

Jean Vigo libertaire - A propos de Nice

Thierry Guilabert

Jean Vigo, mort à 29 ans de tuberculose, cinéaste essentiel régulièrement redécouvert, auteur de quatre films, dont seul le dernier, LAtalante, est un long métrage, était le fils de lanarchiste Miguel Almereyda suicidé en prison en 1917. Hanté par la figure du père, Vigo naura de cesse de le réhabiliter et quand la tâche savéra impossible, dêtre fidèle à sa mémoire et à ses idéaux. Il fut un cinéaste engagé et impertinent, doué dune conception de la vie, de la liberté, du partage et de la solidarité qui se moquait du pouvoir politique, religieux ou militaire. Son oeuvre, régulièrement censurée, fut défigurée par lEtat et les producteurs, de sorte quil nest pas faux de dire quA propos de Nice, son premier film, est le seul où il put sexprimer en dehors de tout contrôle, dans une liberté parfaite... Le travail idéal. Cest un voyage à travers ce film unique, brûlot dénonçant, sous couvert du carnaval, les inégalités sociales, métaphore de la révolte qui balaiera les puissants — film dont Isabelle Marinone, spécialiste du cinéma libertaire, dit quil est une bombe en celluloïd — que Thierry Guilabert nous convie. Parce quil est temps de redonner à Vigo, trop souvent confisqué par de sages spécialistes, réduit à un cinéaste de lenfance ou, pire, à un parangon du communisme, sa dimension libertaire.

Jean Vigo | Les Cénobites Tranquilles

9.29 MB Taille du fichier
9782900886007 ISBN
Libre PRIX
Jean Vigo libertaire - A propos de Nice.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.ferraricp.com.au ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

1 Jul 2019 ... À propos de Nice is a 1930 silent short documentary film directed by Jean Vigo and photographed by Boris Kaufman. The film depicts life in ... cinema in Vigo's 1930 documentary A propos de Nice (Regarding Nice) and his 1934 feature ... as Le Libertaire, La Guerre Sociale, and Le Bonnet Rouge.

avatar
Mattio Müllers

Ciné-Rencontre Jean VIGO. Par DidierR, le 1 novembre 2019. Vendredi 8 novembre, à 20h15, au Cinéma Apollo Ciné 8 de Rochefort, autour de 2 films de Jean Vigo, et en présence de Thierry Guilabert, auteur du livre « Jean Vigo Libertaire » (Editions Libertaires) Seront présentés les deux moyen-métrages réalisés par Jean Vigo « A propos de Nice », puis « Zéro de Conduite ».

avatar
Noels Schulzen

À NOUS DEUX, NICE ! [JEAN VIGO] – EXCENTRIC-NEWS “À PROPOS DE NICE” : Ce court métrage est un chef d’œuvre de recherche formelle et expressive, réellement avant-gardiste, libertaire et sans concession, du grand cinéaste que fut Jean Vigo, servi par une prise de vue exigeante et efficace de Boris Kaufman, portant un regard aigu sur un des hauts-lieux emblématiques de la réussite et de la position sociales – et donc de leur

avatar
Jason Leghmann

16/12/2011 · De la fin 1929 à mars 1930, Vigo et Kaufman vont arpenter les rues de Nice afin de réaliser leur premier film A propos de Nice. Jean Vigo a dit d'A propos de Nice qu'il s'agissait d'un « point de vue documenté » et non d'un documentaire. Il est influencé par les théories de Vertov. 16 sept. 2018 ... Jean Vigo, mort à 29 ans de tuberculose, cinéaste essentiel régulièrement redécouvert, auteur de quatre films, dont seul le dernier, L'Atalante, ...

avatar
Jessica Kolhmann

Cinéaste libertaire, (fils de l’anarchiste Eugène VIGO dit Miguel ALMEREYDA). Son enfance, misérable, est durement marquée par les activités de son père et ses fréquents séjours en prison. A la mort « mystérieuse » de celui-ci dans sa cellule, en 1917, (et le scandale politique qui s’en suit), Jean n’a que 12 ans, et est déjà atteint de tuberculose.